Les molécules d'origine végétale utilisables en agriculture

Date de l'événement : 
Mercredi 21 mars 2018 - 15:45
Jusqu'au : 
Mercredi 21 mars 2018 - 17:00
Lieu : 
Amphi Recherche du Pôle Physique
Auteur : 
Pascale GOUPIL
Thèmes Mercredis de la science : 


L’agriculture intensive engendre une pollution généralisée de toutes les composantes de la biosphère (eau, sol, air et végétation) et met en péril la biodiversité et la santé humaine. Tous les acteurs du secteur agro-alimentaire reconnaissent l’urgence de minimiser les dangers occasionnés par l’usage abusif des phytopharmaceutiques (pesticides).  La protection et la production végétale se doivent d’évoluer vers une limitation des flux entrants et vers la recherche de nouvelles molécules à impact toxicologique faible. Les produits alternatifs à activité de «Stimulateurs de Défenses naturelles des Plantes» (SDP) constituent une nouvelle génération de produits phytosanitaires. Ce sont des substances qui mobilisent l’arsenal biochimique défensif inné de la plante pour lutter contre les bioagresseurs. Ce mode d’action, apparenté dans son concept à la vaccination chez les mammifères, permet à la plante de se protéger contre de nombreux agents pathogènes de nature diverse. Les espèces cibles sont atteintes à travers la réponse du végétal, ce qui donne aux composés SDP un profil écotoxicologique favorable. Les extraits bruts naturels enrichis en polyphénols issus du marc de raisin ou encore de feuilles d’arbres caducifoliés présentent ces propriétés immunostimulantes, ce qui leur confère un potentiel phytosanitaire à explorer.

Image d'illustration de l'événement
Image d'illustration d'un événement