Les livres liturgiques du Moyen-Age conservés à la BMIU de Clermont-Ferrand

Date de l'événement : 
Jeudi 14 octobre 1999 - 18:30
Auteur : 
Brigitte Fray-Lepoittevin
Thèmes Jeudis du patrimoine : 

La Bibliothèque Municipale et Inter-Universitaire de Clermont-Ferrand conserve en ses fonds patrimoniaux une série de livres liturgiques du XIIe au XVe siècle, la plus grande partie écrits sur parchemin et quelques uns, plus récents, sur papier. Ces ouvrages permettent d’évoquer et d’illustrer l’importance de la liturgie dans la société médiévale occidentale.

Le sacramentaire, premier livre liturgique est un livre de messe sans le graduel, partie chantée de la messe : la BMIU conserve ainsi le très beau manuscrit 63 (vers 1175), décoré d’initiales zoomorphes et de deux grandes miniatures enluminées.
Les fonds patrimoniaux clermontois recèlent plusieurs missels à l’usage du diocèse de Clermont : missels manuscrits 64 et 75 du XIVe siècle ; pour le XVe siècle les missels manuscrits 65 et 72 ayant appartenu à Jacques de Comborn (évêque de Clermont de 1444 à 1474). On remarquera au folio 7 du manuscrit 65 les armes de l’évêque, des initiales historiées comme au f° 231, une belle Annonciation ou encore des pages-tapis avec la représentation de la Crucifixion. Ces deux manuscrits étaient des éléments de la riche bibliothèque de cet évêque, aujourd’hui disparue. Les missels manuscrits 61 du XIIe siècle (complété au XIVe siècle) et 66 présentent également un grand intérêt pour l’historien de l’art et le codicologue.

Deux missels manuscrits à l’usage de de Rome (manuscrit 62 du XIIIe siecle et manuscrit 59 du XVe siècle) et un missel à l’usage de Saint-Flour (manuscrit 73 du XIVe siècle) enrichissent les collections par leur spécificité sanctorale.

Pour prêcher, le célébrant utilise l’homéliaire : ms 41 du XIVe siècle (incomplet), ms. 93 du XIVe siècle (provenant des Dominicains), puis pour le XVe siècle les manuscrits
35 et 52, ce dernier sur papier.

Les lectionnaires de la messe contiennent les épîtres et les évangiles des dimanches, ainsi le manuscrit 1512 du Xe s,
lectionnaire carolingien de la cathédrale.

Il faut ajouter les prosaires comme le manuscrit 57 du XVe siècle provenant du chapitre cathédral.

Pour les offices monastiques et canoniaux, les antiphonaires, livre de chant des offices diurnes et nocturnes, sont représentés par les manuscrits 80 et 81 du XVe siècle, le premier orné de 530 initiales décorées de têtes.

Les lectionnaires de l’office comprennent 9 ou 12 leçons : écriture sainte, passion des martyrs, homélies des Pères. Le manuscrit 91 de la fin du XIVe s. est un lectionnaire de réfectoire, comme le manuscrit 674 provenant de l’abbaye de Saint-Alyre.

Les psautiers sont représentés par les manuscrits 32 (du XIIe siècle), 74 (à l’usage de l’abbaye de Saint-Alyre, du XIVe siècle) et 79 (psautier-hymnaire à l’usage de Clermont du XVe siècle).

Du psautier est né pour les clercs le bréviaire (XIe- XIIe siècle). Quatre exemples du XVe siècle : les manuscrits 71, joliment décoré, 78, et 67 à l’usage de Clermont (sur la couverture : "Je suis à Gilbert Mauguin chanoine de l’église cathédrale de Clermont MDLXXIIII). Le manuscrit 1978 (bréviaire du XVe siècle) provient du fonds G. Desdevise du Désert. Le bréviaire 69, franciscain, qui a appartenu à Rigaud d’Aureille de Villeneuve, puis au chapitre de Brioude, fut réalisé dans un atelier italien. Les nombreuses lettrines historiées ou figurées qui le décorent en font une chapelle portative.

Du psautier est né pour les laïcs le psautier-livre d’heures qui progressivement va prendre son autonomie au XIVe siècle pour devenir le livre d’heures, livre de prières à l’intention des laïcs

Pour être complet dans cette énumération des livres liturgiques, il conviendrait de citer encore le pontifical romain (manuscrit 55 du XIVe siècle) provenant de la bibliothèque des Dominicains.

- PALAZZO (Eric), Histoire des livres liturgiques, Le Moyen Age, des origines au XIIIe siècle, Beauchesne, 1993.

- LEROQUAIS (Victor), Les livres d’heures manuscrits de la BN de Paris, 2 volumes, Paris, 1927, supplément Mâcon 1943.

- LEROQUAIS (Victor), Les manuscrits liturgiques du Haut Moyen Age à la Renaissance, Paris, 1931.

- LEROQUAIS (Victor), Les bréviaires manuscrits des bibliothèques publiques de France, 6 volumes, Paris, 1934.

- LEROQUAIS (Victor), Les psautiers des bibliothèques publiques de France, 3 volumes, Macon, 1940-1941.

- Catalogue Trésor et Merveilles, BMIU 1998, (p. 106, 107, 110, 111).

Image d'illustration de l'événement