Le thermalisme auvergnat à l’épreuve du temps

Date de l'événement : 
Jeudi 2 mai 2002 - 18:30
Auteur : 
Christian Jamot
Thèmes Jeudis du patrimoine : 

Au-delà de pratiques celtes, religieuses et déjà curatives, que penser de l’utilisation gallo-romaine des sources thermales : véritable cure de remise en forme ou simple utilisation rationnelle d’eaux chaudes pour le loisir urbain et la romanisation ?
Qui a détruit les établissements thermaux aux 4ème et 5ème siècles : les « barbares » ou l’Eglise ?
Celle-ci a-t-elle « récupérée » ensuite les lieux de cure, au profit d’une conception sécularisée du thermalisme ? L’Auvergne a toujours été un laboratoire pour le thermalisme. Elle le reste encore aujourd’hui, lorsqu’elle tente de passer du thermalisme médical, instauré en 1945, à un thermalisme de remise en forme (ou ludique) et de relancer un véritable tourisme thermal.

Image d'illustration de l'événement