Le réseau des villes d’Auvergne du XIVe au XVIe siècles, d’après les manuscrits de la BCIU

Date de l'événement : 
Jeudi 11 mai 2006 - 10:00
Auteur : 
Josiane Teyssot
Thèmes Jeudis du patrimoine : 

Le réseau urbain auvergnat termine sa structuration à la fin du Moyen Âge et au début des Temps modernes. Il repose alors sur une hiérarchie précise qui comprend les bonnes villes, les villes « champêtres », les villages. Cette organisation implique des rapports externes (avec le pouvoir royal par exemple) et internes (dans et entre ces villes) dont les conséquences politiques, économiques, spatiales et culturelles marquent durablement la région. L’étude de quelques cas comme Clermont, Riom, Montferrand, Saint-Flour, Thiers, Cournon, etc… illustre ce réseau de villes secondaires, sans métropole dominante jusqu’au choix de Catherine de Médicis en faveur de Clermont en 1551.

Image d'illustration de l'événement