Le Hasard sur ordinateur

Date de l'événement : 
Mercredi 13 février 2008 - 16:45
Auteur : 
G. Fleury
Thèmes Mercredis de la science : 

ordinateurPourquoi simuler le hasard sur un ordinateur ?
Pour programmer un jeu, pour compresser des données, pour crypter un message. De plus, il peut être avantageux de modéliser certaines situations via le hasard au lieu d’envisager des modèles déterministes aussi bien que des situations dont le modèle est « naturellement » stochastique.
Pour ce faire, on doit disposer d’une « suite aléatoire ». Mais qu’est-ce qu’une suite aléatoire ? Les suites aléatoires de chiffres ont des propriétés très curieuses : elles sont « très répandues », mais on n’en connaît aucune. Ainsi, le hasard « parfait » est aussi difficile à saisir que l’ordre parfait de la géométrie de grand-papa. Un générateur aléatoire est un programme informatique qui n’existera jamais, alors qu’on utilise des générateurs pseudo-aléatoires. Qu’est-ce donc alors qu’un générateur pseudo-aléatoire ?
De nombreux problèmes de la vie de tous les jours sont des problèmes en apparence très simples mais qui se révèlent souvent très difficiles à résoudre (on les dit « NP-difficiles »). En attendant un hypothétique ordinateur quantique, pour les attaquer on peut imiter la nature via ce qu’en permet d’appréhender la biologie (algorithmes génétiques, colonies de fourmis...) ou la physique (recuit simulé, algorithme de fusion-fission...).
Inaccessible, on utilise cependant le hasard avec succès, et nous n’en sommes qu’aux balbutiements ! Le hasard, modélisant un « parfait » désordre, apporte, en complément à l’ordre parfait de la géométrie, une meilleure compréhension du monde.

Image d'illustration de l'événement