Exposition : Alessandro Pignocchi, originaux

Date de l'événement : 
Lundi 26 février 2018 - 08:30
Jusqu'au : 
Jeudi 8 mars 2018 - 18:00
Lieu : 
Bibliothèque Universitaire d’Aurillac
Type : 

Chercheur en sciences cognitives et philosophie de l’art, 
Alessandro Pignocchi s’est lancé dans l’illustration et la bande dessinée avec son blog Puntish,
dans lequel il imagine que les dirigeants de la planète ont adopté l’animisme des Jivaros.

Il est notamment l’auteur de
Petit traité d’écologie sauvage
et de Anent : nouvelles des indiens Jivaros,
tous deux aux éditions Steinkis.


Centre de Congrès – 10 & 11 mars

 

Alessandro Pignocchi dessine depuis son plus jeune âge. Il y prend tellement de plaisir qu’il hésite après le bac, entre un cursus artistique et des études scientifiques. Il choisit finalement la biologie et continue pendant un certain temps l’illustration en parallèle. Il arrête finalement de dessiner pendant sa thèse sur le dessin. “J’ai arrêté parce que je n’avais rien à dire”.

L’inspiration lui viendra un peu plus tard, à la lecture bouleversante des Lances du crépuscule de Philippe Descola.

Son post-doctorat à l’Institut Jean Nicod (CNRS-EHE SS-ENS) terminé, il décide de partir à son tour séjourner chez les Indiens Achuar, 40 ans après l’anthropologue français, pour confronter à la réalité les fantasmes qu’avait fait naître en lui la lecture du récit de Descola. C’est à travers la bande-dessinée qu’il racontera son expérience. Anent, Nouvelles des Indiens jivaros a paru en janvier 2016 (Steinkis). Un deuxième album, Petit traité d’écologie sauvage, est publié à nouveau chez Steinkis en 2017.

Alessandro Pignocchi est aussi l’auteur du blog Puntish, depuis 2015, une occasion d’imaginer à quoi ressemblerait le monde si nos dirigeants avaient adopté la cosmogonie animiste des Indiens d’Amazonie.

Il travaille actuellement sur un projet de BD « lointainement inspiré de Colline, le premier roman de Jean Giono ».

Enfin, Alessandro Pignocchi est l’auteur de deux ouvrages de recherche : L’Oeuvre d’art et ses intentions, et Pourquoi aime-t-on un film ? Quand les sciences cognitives discutent des goûts et des couleurs, tous deux publiés chez Odile Jacob.

Nos plus chaleureux remerciements à Alessandro Pignocchi pour le prêt des œuvres exposées.

 



Article "La Montagne" paru le 11 mars 2018


 

Image d'illustration de l'événement
Image d'illustration d'un événement