Clermont-Ferrand et le Tram : plus de 100 ans d'histoire

Exposition virtuelle : 

Clermont-Ferrand a présenté la particularité d'avoir le premier tramway électrique de France à prise de courant par fil aérien. La concession des tramways de Clermont-Ferrand est accordée le 27 janvier 1888 au département du Puy-de-Dôme qui la rétrocède à M. Claret. Le projet concerne "une ligne à traction par locomotive de Montferrand à Royat avec embranchement sur la gare de Clermont-Ferrand".
Dès l'origine, la traction électrique est retenue. Le système adopté est celui mis au point en Suisse, à Thury, c'est à dire par prise de courant par "navette" glissant dans un tube fendu à sa partie inférieure. Le tube est suspendu au dessus de la chaussée, à des potences.


Chamalières - Station de Tramways - 1899Lycée Blaise Pascal et rue Halle au blé - 1900  Les quatres routes - 1914

Place de Jaude - 1912Le 7 janvier 1890, la première ligne de tramways électriques de France à prise de courant par fil aérien, est mise en service. C'est une révolution dans le monde des transports. La plupart des réseaux français suivront l'exemple clermontois ; en revanche, le système complexe de prise de courant par navette glissant dans un fil de cuivre sera avantageusement remplacé par un fil simple sous lequel glissait une roulette de perche.
La première ligne de Clermont reliait Monferrand à Jaude en passant par le boulevard Desaix. Les tramways circulaient sur une voie unique avec évitement.


Rue d'Assas et boulevard Desais - 1898

 


Cette ligne est prolongée le 6 juin, à Royat. Vingt-deux motrices assurent le service. Il s'agit de petites voitures à plates-formes extrêmes ouvertes reposant sur un truck à faible empattement comportant un seul moteur de 25 CV. Le moteur attaque directement un essieu par un engrenage en bois. L'autre essieu est relié à l'essieu moteur par des bielles pour accroître l'adhérence. L'écartement de la voie est métrique.
En 1902, une nouvelle ligne est construite entre la place Delille et la place de Jaude par la vieille ville.Le réseau est modernisé en 1907-1908 par le remplacement de la prise de courant par navette par la prise de courant par perche classique glissant sous le fil électrique.
En 1913, les lignes : Place de Jaude - Salins - Gare et Place Gaillard - Fontgiève, sont mises en service et en 1914, une ligne reliant les Salins à Beaumont. Une quinzaine de motrices à deux essieux et plates-formes fermées sont livrées pour exploiter ces extensions.
Les développements du réseau se poursuivent après 1918.
La longueur maximum exploitée est atteinte en 1928 avec l'ouverture de la ligne d'Aubières. Le service est assurée sur cinq lignes dont une circulaire.Parallèlement, de nouvelles voitures sont acquises : vers 1922, le réseau récupère trois motrices à bogies du réseau de Rodez ; en 1925, cinq motrices neuves à plates-formes extrêmes sont acquises.


Motrice type   Motrice type


Enfin, en 1930, dix motrices neuves à plate-forme centrale sont réceptionnées.
Les premières voitures de 1890 sont alors retirées du service. L'effectif du matériel, en 1932, comprend trente-trois motrices et vingt-quatre remorques.
Après la dernière guerre, le réseau des tramways est intact et en bon état. Le matériel, quoique ancien assurait un service correct. Mais il est nécessaire de procéder à la modernisation du matériel et au renouvellement de certaines portions de voies après le manque d'entretien de quatre années de restrictions.

Les Berliet PH10


Le contexte pro-automobile ne se prête pas au lancement de tels investissements et il est décidé de remplacer les tramways par des autobus. Les suppressions des lignes ont lieu entre 1950 et mars 1956. Le dernier tramway de Clermont-Ferrand fut retiré du service le 17 mars 1956.Le réseau est alors desservi par des autobus Chausson AHH et ASH.
Quelques années plus tard, des Berliet PH10-100 apparaissent sur la ligne de Montferrand, puis des Saviem SC10.

Sources :

"Histoire des Transports dans les Villes de France" – Jean ROBERT


Liens :
http://www.amtuir.org
SITE OFFICIEL DU MUSEE DES TRANSPORTS
(ASSOCIATION POUR LE MUSEE DES TRANSPORTS - AMTUIR), avec nos remerciements

http://www.letram-clermontferrand.com/
Site du syndicat mixte des transports en commun de l'agglomération clermontoise

http://www.clermont-ferrand.fr
Site de la ville de Clermont-Ferrand

http://transclermont.itrams.net
Site non officiel des transports en commun de l'agglomération clermontois

Image d'illustration de l'événement