Avions et drones au secours des archéologues

Date de l'événement : 
Mercredi 21 janvier 2015 - 15:00
Lieu : 
Amphi Recherche du Pôle physique
Auteur : 
Bertrand Dousteyssier
Thèmes Mercredis de la science : 

Champs
On imagine très volontiers l’archéologue en train de fouiller à l’aide d’un pinceau ou d’outils de dentiste. Cette image d’Epinal, bien ancrée dans l’esprit de beaucoup de nos contemporains doit être largement revue avec la mise en place de nouvelles techniques d’exploration, développées essentiellement depuis les années 2000 et la structuration de l’archéologie préventive en France. Désormais, la pelle mécanique est l’alliée des archéologues qui explorent ainsi des surfaces de plus en plus importantes. En parallèle aux recherches menées sur le terrain, des archéologues utilisent des moyens aéroportés pour documenter les occupations passées de certaines régions. La prospection aérienne permet de révéler, tels de véritables palimpsestes, des sites enfouis et dont l’image ressurgit à la surface, révélée par la végétation. La démocratisation des drones, utilisés depuis peu de temps dans des applications civiles, fait briller les yeux des archéologues : désormais des survols sont possibles à moindre coût et à basses altitudes. Des LiDAR (télédétection par laser) embarqués sont même en train d’être développés pour explorer les vestiges archéologiques présents sous forêt.

Image d'illustration de l'événement